Focus sur les athlètes : Nathan Mendelsohn, chanteur hip-hop et ceinture noire du BJJ

Nathan Mendelsohn a grandi sur les tapis. D'abord, il s'agissait du karaté lorsqu'il était enfant, puis de l'art martial coréen, Ho Kuk Mu Sul, jusqu'à l'âge de 10 ans, pour finalement s'orienter vers le seul art martial qu'il conserverait toute sa vie : le jiu-jitsu.

Avec tant d'années dans le dojo, il fallait savoir comment la ceinture noire de Santa Cruz trouve un équilibre dans sa vie. De plus, quelles leçons majeures il a apprises en étant un artiste martial de longue date. Apprenez à connaître l'athlète sponsorisé par Hyperfly, Nathan Mendelsohn.

Vous vous êtes entraîné à de nombreux arts martiaux lorsque vous étiez enfant, pratiquez-vous déjà autre chose que le JJB maintenant ?

Aujourd'hui, juste un peu de catch ! Il y a quelques années, j'entraînais le Muay Thai lorsque j'envisageais de me lancer dans le MMA, mais j'ai pratiquement décidé de m'en tenir au jiu-jitsu parce que c'est le sport que j'aime de tout mon cœur.

Quels sont vos autres intérêts en dehors du jiu-jitsu ?

Hip-Hop et surf ! J'habite à Santa Cruz, qui abrite certaines des meilleures vagues de toute la zone continentale des États-Unis, et je surfe depuis que je suis enfant (même si je ne suis pas particulièrement doué dans ce domaine). Ma véritable passion en dehors du BJJ, ce sont les rimes !

Comment en êtes-vous arrivée aux rimes et au hip hop ? Quelle a été l’inspiration derrière cela ?

J'ai commencé à écouter du hip-hop à l'âge de 12 ans lorsque j'ai entendu pour la première fois « Get Rich or Die Trying » de 50 Cent, et chaque fois que je trouve quelque chose qui m'intéresse vraiment, je ressens automatiquement un fort désir d'apprendre à le faire. J'ai commencé à écrire mes propres rimes presque immédiatement après et je n'ai pas arrêté depuis. Il y a quelque chose d'extrêmement gratifiant dans le fait de faire de la musique dont on est vraiment fier. Cela ne peut être égalé d'aucune autre manière. 

En ce moment, je me concentre sur la création de hip-hop pour la communauté du jiu-jitsu. Vous pouvez écouter mon premier album « Kimura Trap Vol 1 » sur toutes les plateformes numériques ! Mon premier clip officiel est également disponible sur YouTube "No G in a GI", et mon dernier album avec MC DiDi et Bili MC intitulé "Bonde do Esmaga Osso" (où je rappe en anglais et en portugais) approche les 90 000 vues. sur le Youtube BJJ Emotions. Kimura Trap Vol 2 est presque terminé et devrait sortir cette année. Restez à l'écoute !

Quelle est la plus grande manière dont le jiu jitsu vous a aidé dans la vie quotidienne en dehors du tapis ?

J'ai commencé à m'entraîner au jiu-jitsu quand j'avais dix ans, cela m'a donc aidé à me façonner dans presque tous les domaines. Mais l’une des choses que le jiu-jitsu m’a appris est de croire en la cohérence et la persévérance avant tout. Je crois toujours en ma capacité à réussir dans tout ce pour quoi je suis prêt à travailler assez dur et assez longtemps.

Quelle est la chose que vous auriez aimé savoir en tant que ceinture bleue ?

Meilleure rétention des gardes ! (des rires)

Quelle est la meilleure chose que vous ayez retenue de l’année 2020 ?

Pour être reconnaissant chaque jour, je peux être sur le tapis… et l'académie dans laquelle je travaille a ses portes ouvertes et ne jamais prendre cela pour acquis.

Quelle est votre pièce d'équipement Hyperfly préférée du moment ?

Le Judo Fly, c'est sûr ! Chaque fois que je m'entraîne avec quelqu'un pour la première fois en le portant, il me demande toujours de quoi il s'agit et commente à quel point il est difficile de le saisir ! Gi préféré de tous les temps !

Merci Nathan! N'oubliez pas de consulter son Instagram et restez à l'écoute pour son prochain album Kimura Trap Vol 2 !